Aujourd’hui, je suis photographe, passionnée par la période magique qui entoure l’arrivée d’un enfant. Mon parcours professionnel peut sembler atypique, il l’est probablement. La musique, l’art, le bricolage, la cuisine,…

Peu de disciplines me laissent indifférentes et pourtant, je ne trouvais pas vraiment ma place. 

Puis un jour, je suis devenue maman. Une petite Yuna vient illuminer ma vie et celle de mon mari. Je n’avais pas envie de rater une miette de l’enfance de ma fille, je voulais me rappeler de tous ces moments précieux et éphémères qui jalonnent la vie d’une famille.

Mon mari m’a alors offert un appareil photo. C’était fin 2013. J’ai donc photographié ma fille. Puis, ma 2ème fille Miléna est arrivée et ma rencontre avec ma sage femme Lola. Pendant les cours de rééducation du périnée on papotai et montrait l’évolution des enfants car ils grandissent si vite… Elle était toujours passionnée par mes photos et savais à quel point le monde du travail avait pu être cruel à mon égard. C’est ainsi que Lola et mon mari mon poussée pour en faire un vrai métier et en 2016, je lançais mon auto-entreprise…

Avec le recul, il est possible que mon intérêt pour l’art constituaient les prédispositions pour cette discipline à la fois très technique et esthétique qu’est la photographie… 

Toute petite, lorsque j’allais en vacances chez mon grand-père en Bretagne mes parents me mettaient dans ma valise quelques appareils photos jetables – pas vraiment le top en terme de matériel !
Pourtant, le souvenir que ces photos m’apportaient avait beaucoup d’importance à mes yeux.
J’adorais me plonger dans nos albums de famille faits par les petites mains de ma maman.
Aujourd’hui, j’adore ouvrir la valise cachée sous le lit de ma mère et les regarder pendant des heures.
Elles me rappellent tant de choses !
La qualité laisse à désirer mais les émotions que ces souvenirs me procurent sont bel et bien là. Les photos que nous possédons sont aussi la preuve de l’existence de ma famille et de notre bonheur. Cela peut vous paraitre naïf mais c’est réellement ce que je pense.
Alors que ma famille est là dans mon cœur, ces photos retracent notre histoire, nos expériences, nos éclats de rires … Sans elles, je ne pourrais me souvenir de tout ! »

Mon approche

La famille est la chose la plus importante à mes yeux. En tant que photographe, je suis touchée lorsqu’une famille me choisit pour immortaliser ses souvenirs. A chaque fois que je tiens un nouveau-né dans mes mains, je m’émerveille : « qu’est-ce que c’est petit ». J’en vois une centaine par an et pourtant, cela me touche encore à chaque fois. Les photos font partie des rares choses qu’on peut conserver toute une vie. On n’en mesure pas toujours l’importance au moment même mais quelques années plus tard, elles deviennent précieuses. C’est la raison pour laquelle mon travail repose sur les émotions. Pour moi, une belle photo n’est pas parfaite, elle doit surtout refléter l’émotion d’un moment. 

L’inspiration, je la trouve au fil de la vie et des rencontres, dans les émotions des petits bouts et des mamans qui viennent me rendre visite et dans le travail d’autres photographes. Je participe régulièrement à des workshops chez de grands photographes, cela me donne à chaque fois un nouvel élan. Pour moi, cette notion de partage est essentielle. Je n’ai pas réinventé la photo, je crée ma propre représentation d’un moment de la vie qui me touche : celui qui entoure l’arrivée d’un bébé.

En collaboration avec l'hôpital privé Guillaume de Varye